Debout, voilà les réveils!

Exposition du 22 avril au 5 novembre 2017

Nous le haïssons, et pourtant il nous est bien utile : le réveille-matin. Si ce gêneur bruyant est le mal-aimé de nos chambres à coucher, la façon dont nous nous faisons réveiller en dit long sur notre vie. Casanova déjà avait un réveil, mais l’utilisait très différemment du « Big Brother » de George Orwell dans « 1984 ». Pourquoi avons-nous des réveils ? Et quel est leur témoignage ? Autant de questions que pose la nouvelle exposition du musée allemand de l’Horlogerie.

De courtes scènes tirées de romans connus dans le monde entier montrent l’évolution et l’utilisation des réveils. Le dessinateur suisse Luca Bartulović en a fait des bandes dessinées. À côté des originaux exposés, des dispositifs sonores permettent d’entendre les sons qui réveillaient les gens aux différentes époques. Et ceux qui ont envie de trouver leur réveil idéal peuvent le fabriquer virtuellement.

Mais aujourd’hui, les réveils, c’est fini ? Pas du tout ! À ceci près que ceux de notre époque ne ressemblent plus au classique réveille-matin à cloche. Et comme les réveils ont toujours su s’adapter à l’air du temps, ils constituent une famille d’une étonnante variété.

Le dernier dimanche du mois aura lieu une visite guidée (en allemand)

Le dépliant de l'exposition.[Fermer][Ouvrir]
Réveil en boîte avec étui. Leonhardt Bommel, Nuremberg, vers 1700.[Fermer][Ouvrir]
Sur pattes de lion. Réveil d'après le brevet de Henri Laresche, Paris, années 1820.[Fermer][Ouvrir]
Le modèle de succès: le "bébé".
Badische Uhrenfabrik Furtwangen, vers 1925.
[Fermer][Ouvrir]
"Bivox, le réveil poli à deux tons".
Publicité de Junghans, vers 1955.
[Fermer][Ouvrir]
Des fleurs pour les dames. Kaiser, Villingen, années 1960.[Fermer][Ouvrir]
Le nouveau réveil à étui. Publicité de Kienzle, vers 1955.[Fermer][Ouvrir]
La télévision, symbole de réussite sociale. Fichter, Villingen, vers 1960.[Fermer][Ouvrir]
Radio réveil avec vintage à lamelles.
RC 11, Saba, Villingen, à partir de 1972.
[Fermer][Ouvrir]
"Clocky, le réveil fuyant". Nada Home Inc., vers 2016.[Fermer][Ouvrir]

Expositions temporaires antérieures :